Déclaration des biens immobiliers : de retour en 2024 ?

Publié le 20 juin 2024 - LE QUIZ HEBDO

Après sa déclaration de revenus, un particulier s’est occupé, dans la foulée, de sa déclaration de biens immobiliers pour 2024. Une rigueur qui fait sourire un de ses amis : cette déclaration n’est pas, selon lui, obligatoire puisque l’administration fiscale ne sanctionne pas les propriétaires qui ne la remplissent pas.

A-t-il raison ?

La bonne réponse est…
Non

La déclaration des biens immobiliers est bien obligatoire et annuelle. En revanche, lorsqu’aucune modification n’est intervenue (pas de changement d’occupant ou de locataire, pas de vente ou d’achat ), un particulier n’a pas besoin d’en refaire une nouvelle. Seules les modifications devront être déclarées, le cas échéant.

Attention, si en 2023, l’administration avait indiqué qu’aucune amende ne serait prononcée par mesure de souplesse pour cette première année de déclaration, en 2024 l’amende de 150 € pour chaque local dont les informations n’ont pas été communiquées sera prononcée.

Publié le 20 juin 2024 - LE QUIZ HEBDO

Ces articles pourraient vous intéresser

  • Année 2023 - Indices, taux, barèmes juridiques 05 septembre 2023
    Indices des prix des produits agricoles Année 2023 Les indices des prix des produits agricoles sont publiés en base 100 = 2015. Indice des prix des produits agricoles à la production (IPPAP) Période Indice Variation mensuelle (en %) Variation des prix sur 1 an (en %) Décembre 2023 Novembre 2023...
  • Année 2023 - Indices, taux, barèmes juridiques 31 octobre 2023
    Indice de la production dans l’édition Période Indice Variation mensuelle (en %) Décembre 2023 Novembre 2023 Octobre 2023 Septembre 2023 Août 2023 124,7 – 1,1 % Juillet 2023 127,1 + 0,9 % Juin 2023 124,2 + 2,9 % Mai 2023 119,7 + 1,0 % Avril 2023 118,5 + 0,7 % Mars 2023 117,1 + 0,1 [&...
  • https://www.emargence.fr/wp-content/uploads/2023/08/vitrier.jpg
    Actualités 23 août 2023

    À l’issue d’un contrôle fiscal, une personne, qui exerce depuis plusieurs années une activité de miroitier-vitrier sans en avoir informé ni le centre de formalités des entreprises, ni le greffe du tribunal de commerce, ni l’administration fiscale, se voit réclamer des suppléments d...

Contactez-nous pour obtenir une offre personnalisée

Nous contacter