Programme de transitions collectives dans le cadre de France Relance

En ces temps incertains pour nombre d’employeurs et leurs salariés, le Gouvernement a déployé le 15 janvier dernier, un programme pour accompagner les salariés et permettre une anticipation des mutations économiques. Les salariés volontaires, tout en étant sous contrat de travail, sont formés dans le but d’accéder à « un métier porteur dans le même bassin de vie ». Par métier porteur, il faut comprendre les métiers émergents issus de nouveaux domaines d’activité ou de métiers en tension dans des secteurs qui peinent à recruter.

Après avoir identifié les emplois fragilisés, les employeurs les déclarent via le portail TéléAccords. Les salariés concernés sont informés et le dossier est déposé à l’association de transition pro dont relève l’employeur.

L’État prend en charge le salaire, les charges patronales des salariés et le coût pédagogique des formations certifiantes, dans la limite de 24 mois. Le salaire pris en charge en totalité est limité à un plafond de 2 fois le Smic. Au-delà, la prise en charge sera de 90 %.

Les OPCO sont là pour aider les employeurs dans ce processus, mais aussi la DREETS (ex-DIRECCTE) et l’association de transition pro. De leur côté, les salariés sont aidés par les conseillers en évolution professionnelle (CEP).

 

Pour en savoir plus :

https://travail-emploi.gouv.fr/formation-professionnelle/formation-des-salaries/transitions_collectives/transitions-collectives