Afin de limiter les risques de contamination, un décret paru au Journal officiel le 14 février 2021 autorise temporairement les salariés à déjeuner dans les locaux affectés au travail, pratique jusque-là interdite par le code du travail.

De nombreux salariés l’ignoraient, mais prendre son repas à son bureau est illégal. Cependant avec moins de places accessibles dans les restaurants d’entreprise et des bureaux nettoyés plus souvent, le Ministère du Travail a publié un décret autorisant de déjeuner à son poste de travail.

Ce décret assouplit la réglementation à compter du 15 février 2021 et jusqu’à l’expiration d’un délai de 6 mois suivant la fin de l’état d’urgence sanitaire (c’est à dire jusqu’au 1er décembre 2021).

Il s’applique peu importe le nombre de salariés employés.

Le médecin du travail et l’agent de contrôle de l’inspection du travail n’ont pas à être prévenus.