En raison de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19, de nombreux travailleurs ont dû faire face à des périodes d’activité partielle au cours de l’année 2020. Pour éviter de pénaliser les futurs retraités, des mesures exceptionnelles ont été adoptées, autorisant, sous conditions, à retenir les périodes de chômage partiel dans le calcul des droits à la retraite.

Une circulaire de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) du 11 février 2021 précise les modalités de prise en compte de l’activité partielle dans le calcul des droits à la retraite de base.

En résumé : 

220 heures indemnisées sont nécessaires pour valider un trimestre assimilé au titre de la retraite de base, dans la limite de 4 trimestres par an.  Attention, il n’y a pas de règle d’arrondi.

Par exemples :

  • Si un salarié est indemnisé pour 301 heures, entre le 1er février et le 31 mars 2021, il se verra attribué 1 trimestre (calcul : 301 heures ÷ 220 heures = 1.37)
  • Si un salarié est indemnisé pour 180 heures, entre le 1er mars et le 31 mai 2020, aucun trimestre assimilé ne sera validé (calcul : 180 heures ÷ 220 heures = 0,81)

Il est à noter que les indemnités d’activité partielle étant des revenus de remplacement, ils ne rentrent pas dans le calcul du revenu annuel moyen.