Les obligations déclaratives sont allégées pour certains crédits et réductions d’impôt.

Les obligations déclaratives sont allégées pour certains crédits et réductions d’impôt.

Publié le

Dorénavant, les entreprises doivent obligatoirement déclarer neuf crédits et réductions d’impôt sur une déclaration unique (n° 2069-RCI), à la place de déclarations spéciales.

Les crédits et réductions d’impôt donnant lieu au dépôt d’une déclaration unique sont les suivants :
– crédit d’impôt en faveur des maîtres restaurateurs ;
– crédit d’impôt au titre des primes d’intéressement ;
– crédit d’impôt pour le rachat du capital d’une société ;
– crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi ;
– crédit d’impôt en faveur de l’apprentissage ;
– crédit d’impôt pour formation des dirigeants ;
– crédit d’impôt pour dépenses de production déléguée d’œuvres cinématographiques ou audiovisuelles ;
– crédit d’impôt pour dépenses de production exécutive d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles par les entreprises établies hors de France ;
– et réduction d’impôt mécénat.

Pour les autres, les entreprises restent tenues de déposer les déclarations spéciales.

Précision : une fiche d’aide au calcul est mise à la disposition des entreprises pour chacun de ces avantages fiscaux. Fiche qui n’a pas à être transmise spontanément à l’administration mais seulement en cas de demande.

Date de souscription

Toutes les entreprises, qu’elles soient soumises à l’impôt sur le revenu ou à l’impôt sur les sociétés, doivent déposer la déclaration n° 2069-RCI en même temps que leur déclaration annuelle de résultats.

Décret n° 2016-395 du 31 mars 2016, JO du 2 avril

© Les Echos Publishing – 2016