Jusqu’à présent, Google appliquait une commission de 30 % sur la vente de biens et de services numériques réalisée via sa plate-forme Play Store. Mais très critiqué depuis plusieurs mois sur ce sujet, où certains voient un abus de position dominante, le géant américain vient d’annoncer qu’il baisserait cette commission à partir du 1 juillet 2021, à 15 % pour le premier million de dollars de revenus que gagne le développeur chaque année. Dès que cette valeur sera dépassée, le montant de la commission repassera à 30 %.

Mieux que le concurrent Apple

Google suit ainsi Apple qui avait déjà annoncé en novembre dernier qu’il baissait lui aussi sa commission à 15 % au 1 janvier 2021 sur les revenus générés par la vente d’applications et de service via sa boutique App Store, mais uniquement pour les développeurs dont les revenus annuels ne dépassent pas un million de dollars. Le rabais consenti par Google touchera ainsi beaucoup plus de monde que celui proposé par la firme à la pomme. À en croire Sameer Samat, vice-président de la gestion de produits chez Google, 99 % des développeurs vont voir leur commission divisée par deux.