L’année dernière, environ 43 300 contribuables soumis à l’impôt de solidarité sur la fortune ont donné 220 millions d’euros à des organismes d’intérêt général.

L’année dernière, environ 43 300 contribuables soumis à l’impôt de solidarité sur la fortune ont donné 220 millions d’euros à des organismes d’intérêt général.

Publié le

Les particuliers redevables de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF) qui effectuent des dons au profit de certains organismes d’intérêt général bénéficient d’une réduction d’impôt équivalent à 75 % des sommes données et plafonnée à 50 000 €.

Rappel : sont notamment concernés les dons consentis à des établissements de recherche ou d’enseignement supérieur ou artistique d’intérêt général et à but non lucratif, à des fondations reconnues d’utilité publique, à des associations intermédiaires, à des ateliers et chantiers d’insertion et à des groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification.

Depuis 2010, le nombre de donateurs a peu augmenté passant d’un peu moins de 40 000 à environ 43 300, ce qui représente 12 % des contribuables soumis à l’ISF. Ceci n’a toutefois pas empêché le montant des dons de croître de 80 % pour s’établir, en 2015, à 220 millions d’euros. Un chiffre qui, cette année, pourrait dépasser 250 millions d’euros.

Précision : le don moyen s’élève à 5 060 € par an et par contribuable.

Recherches & solidarités, Les dons au titre de l’ISF, septembre 2016

© Les Echos Publishing – 2016