Pour faciliter le recours aux emplois d’avenir, la durée exigée de recherche d’emploi du jeune candidat peut désormais être réduite si les circonstances le justifient.

Pour faciliter le recours aux emplois d’avenir, la durée exigée de recherche d’emploi du jeune candidat peut désormais être réduite si les circonstances le justifient.

Publié le

Les emplois d’avenir ont pour objectif principal de faciliter l’insertion professionnelle de certains jeunes en les aidant à acquérir une formation professionnelle.

Rappel : les emplois d’avenir sont conclus sous la forme d’un contrat unique d’insertion.

Peuvent notamment bénéficier des emplois d’avenir les jeunes âgés, en principe, de 16 à 25 ans qui :

– possèdent un diplôme d’un niveau inférieur au baccalauréat (CAP ou BEP) et sont en recherche d’emploi pendant une période de 6 mois dans les 12 derniers mois ;

– sont titulaires d’un diplôme universitaire de premier cycle (licence) lorsqu’ils résident dans une zone prioritaire (zone urbaine sensible, département d’outre-mer…) et totalisent une durée minimale de 12 mois de recherche d’emploi dans les 18 derniers mois.

Un récent décret permet de diminuer cette durée de recherche d’emploi. L’organisme prescripteur d’un emploi d’avenir (Pôle emploi, missions locales…) peut ainsi réduire cette durée si le parcours de formation du jeune, ses perspectives locales d’accès à l’emploi au regard de sa qualification ou des difficultés sociales particulières le justifient.

Décret n° 2014-188 du 20 février 2014, JO du 22

© Les Echos Publishing – 2014