Pour mettre en cohérence l’ensemble des taux de l’épargne réglementée, le ministère des Finances a décidé de revoir à la baisse la rémunération du plan d’épargne logement (PEL).

Publié le

Coup d’arrêt pour le plan d’épargne logement ! Les pouvoirs publics ont décidé de réduire son taux d’intérêt à 2 % pour les contrats souscrits à compter du 1er février 2015. Ceux qui ont été ouverts avant cette date ne seront donc pas impactés par cette baisse et pourront continuer à bénéficier d’un taux d’intérêt de 2,5 %.

Précision : le taux du plan d’épargne logement est garanti dès la signature du contrat et ce jusqu’à sa clôture (contrairement aux livrets réglementés).

Rappelons que le PEL a été conçu comme un outil destiné à accompagner une politique du logement et de soutien à l’accession à la propriété. Or, cet outil s’est imposé au fil du temps comme un produit d’épargne à part entière. La faute à un taux de rémunération souvent supérieur à celui des autres livrets réglementés. Ainsi, en diminuant son rendement, le gouvernement veut repositionner ce placement spécifique.

Autre modification, le taux d’intérêt maximal facturé aux épargnants par les banques pour un emprunt souscrit dans le cadre d’un plan d’épargne logement est désormais abaissé de 4,2 % à 3,2 %. Un ajustement nécessaire au vu des taux pratiqués actuellement sur le marché.

À noter : « Bercy » indique également que le taux du Livret A est maintenu à son niveau actuel, à savoir 1 %. Il est donc fait exception à l’application stricte de la formule de calcul qui aurait dû conduire à un taux de 0,25 % !

Taux de l’épargne réglementée au 1er février 2015

© Les Echos Publishing – 2014