La Commission européenne a rendu public un rapport sur la représentation des femmes et des hommes occupant des postes décisionnels dans les entreprises européenne.

Publié le

Petit à petit, les femmes accèdent à des postes à responsabilité dans les entreprises, c’est ce que révèle un rapport de la Commission européenne publié le  14 octobre dernier. Ainsi, 16,6 % des membres de conseils d’administration sont des femmes, contre 15,8 % en octobre 2012 (ces chiffres émanant de sociétés cotées). La progression est du même ordre pour la part des femmes au sein des administrateurs non exécutifs (17,6 % contre 16,7 % en 2012) et des cadres dirigeants (11 % contre 10,2 %).

Depuis 2010, la France, avec une hausse de 14,4 points de pourcentage, a enregistré la plus forte augmentation du nombre de femmes occupant des fonctions clefs dans les entreprises, devant les Pays-Bas (+8,7 %) et l’Italie (+8,4 %). Une progression notable qui permet à notre pays de devenir le 3e État européen où la proportion de femmes siégeant dans les conseils d’administration est la plus élevée (26,8 %), derrière la Finlande (29,1 %), la Lettonie (29 %) mais devant la Suède (26,5 %).

Pour les instances européennes, les progrès ne doivent pas en rester là : le jour même de la publication de ce rapport, la Commission des droits de la femme et de l’égalité des genres (FEMM) et la Commission des affaires juridiques (JURI) du Parlement européen ont fait savoir qu’elles soutenaient la proposition de la Commission européenne de porter à 40 % la proportion des femmes aux postes d’administrateurs non exécutifs dans les grandes entreprises européennes d’ici 2020.

Commission européenne, rapport du 14 octobre 2013, « Les femmes et les hommes dans les postes de direction dans l’Union européenne en 2013 »

© Les Echos Publishing – 2013