Un guide à destination notamment des employeurs a été récemment publié afin de les aider à prévenir l’épuisement professionnel de leurs salariés.

Publié le

L’épuisement professionnel également appelé « burn out » peut être défini comme un état d’épuisement émotionnel, physique et psychique en lien avec des situations de travail exigeantes sur le plan émotionnel. Concrètement, il se manifeste notamment par une fatigue chronique, des troubles du sommeil, une diminution de la concentration, un sentiment de perte de contrôle, un manque d’entrain, etc.

Ces causes sont souvent liées à l’intensité et la complexité du travail (délais et objectifs irréalistes, horaires excessifs, surcharge de travail…), à des exigences émotionnelles (contact avec un public difficile, violences verbales ou physiques…) ou encore à des rapports dégradés au sein de l’entreprise (absence de communication avec le supérieur hiérarchique, isolement…).

Afin d’aider les employeurs à appréhender et à prévenir l’épuisement professionnel de leurs salariés, un guide élaboré par la Direction générale du travail, l’Institut national de recherche et de sécurité et l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail a été récemment publié.

Ce document répond à trois questions :
– Que recouvre le terme de burn out ?
– Quels sont les moyens et les actions collectives et individuelles qui peuvent être mis en œuvre pour le prévenir et agir sur ses facteurs de risque ?
– Quelles recommandations peuvent être données pour réagir, collectivement et individuellement, face à un ou plusieurs cas de burn out ?

« Le syndrome d’épuisement professionnel ou burnout. Mieux comprendre pour mieux agir »

© Les Echos Publishing – 2015