Les dernières semaines montrent une recrudescence des cas de contaminations de Covid-19 en France, notamment dans les milieux professionnels. En effet, sur les 268 clusters actuellement en cours d’investigation, 60 ont été identifiés dans des entreprises.

Face à cette situation, et dans la perspective du retour de vacances des salariés, le gouvernement envisage de modifier le protocole national de déconfinement qui fixe les règles sanitaires applicables dans les entreprises afin de lutter contre la propagation de l’épidémie du coronavirus.

Ainsi, la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, Élisabeth Borne, a annoncé qu’à compter du 1 septembre, le port du masque deviendrait obligatoire pour les salariés dans les espaces clos et partagés tels que les open-spaces, les salles de réunion, les couloirs, les vestiaires, les cafétérias, etc.

En revanche, porter un masque ne serait pas imposé dans les bureaux individuels lorsqu’une seule personne y est présente.

Le financement des masques, quant à lui, serait entièrement à la charge des entreprises.

À savoir : en ce qu’il permet notamment de diminuer l’affluence dans les transports en commun, le télétravail reste recommandé dans les zones géographiques où le coronavirus circule activement (Paris, Marseille, etc.). Communiqué de presse du 18 août 2020