Comment les indépendants sont-ils impactés par le prélèvement à la source ?

L’administration fiscale va prélever un acompte le 15 de chaque mois sur le compte bancaire. L’acompte sera calculé par l’administration fiscale sur la base des revenus déclarés au titre de l’année 2017.

Si l’activité était déficitaire en 2017 il n’y aura pas d’acompte à payer entre janvier et août 2019.

En cas de démarrage d’activité en 2018, il n’y a rien à verser avant septembre 2019 et la prise en compte de la déclaration des revenus 2018 faite au printemps 2019.

Afin de ne pas payer tout l’impôt en une seule fois il est possible de demander à verser des acomptes. Cette demande est à faire via l’espace personnel du site impôts.gouv.fr.

Une prévision de baisse de revenus peut être notifiée à l’administration fiscale pour obtenir une baisse du montant des acomptes. La baisse doit être au moins de 200 € et de 10%.

Le report du paiement d’une mensualité peut être demandé en cas de difficultés de trésorerie. Cette possibilité est limitée à 3 mensualités et ne peut impacter l’année suivante.

Enfin, en cas de cessation d’activité l’indépendant peut demander à ne plus verser d’acompte sur le bénéfice de cette activité.