Excel : la fonction LAMBDA en détails

Après avoir évoqué le mois dernier la formule LET, abordons une nouvelle formule très puissante qui a fait son apparition dans Office 365 en décembre dernier : la fonction LAMBDA.
 

 

Présentation de la fonction

Microsoft a ajouté la possibilité de créer ses propres formules Excel puis de les réutiliser facilement. Cette nouvelle fonction s’appelle LAMBDA.

Cette fonction permet :

  • D’alléger vos formules et de limiter les modifications apportées par les utilisateurs.
  • D’automatiser un calcul pour un classeur et de le réutiliser ensuite.

En revanche :

  • Vous ne pourrez pas réutiliser la fonction paramétrée dans un autre classeur Excel.
  • Cette fonction n’est disponible qu’avec Office 365.

Illustrons l’intérêt d’utiliser LAMBDA à travers trois exemples pratiques permettant d’automatiser des calculs financiers complexes.
Si vous n’avez pas Office 365, n’hésitez pas à nous contacter, nous pourrons vous proposer des alternatives pour résoudre les cas suivants.

 

Exemple 1 : Construire ses propres fonctions dans un classeur (exemple du calcul du taux de TVA)

Créons un tableau de données avec :
  • Des prix hors taxe (HT) en colonne A
  • Les montants toutes taxes comprises (TTC) en colonne B, calculés avec la formule suivante : B2 = A2*(1+20%)
 
On remarquera que le taux de TVA est figé et donc uniquement changeable selon le cas.
 
 
 
 
 

Pour contourner ce point, il faut utiliser la formule LAMBDA en créant deux variables :

  • 1ère variable pour définir le prix HT
  • 2ème variable pour définir le taux de TVA

Le calcul qui s’appliquera à ces variables sera : prixHT*(1+%TVA).
La syntaxe de la formule à appliquer est la suivante :
=LAMBDA (prixHT, %TVA; prixHT*(1+%TVA))

 
Nous allons renseigner cette syntaxe via le gestionnaire de nom afin de nommer notre formule.
 
NB : Gestionnaire de nom à retrouver sous l’onglet Formules, dans le groupe Noms définis, cliquez sur Gestionnaire de noms.
 

 

 

Dans le détail :

  • prixHT : première variable à renseigner
  • %TVA : seconde variable à définir
  • prixHT*(1+%TVA) : calcul du prix TTC

 

Exemple 2 : Calcul d’un taux de croissance annuel composé

 

Nous sommes partis d’une base comprenant dans une 1ère colonne les gains générés en année N-1 et une colonne avec les gains générés en année N.
 
Nous souhaitons maintenant que le calcul du taux de croissance se fasse automatiquement en remplissant uniquement des variables.
 
Pour résoudre cette problématique, il va falloir utiliser la formule LAMBDA :
  • 1ère variable pour définir le montant des gains de départ (année N-1)
  • 2ème variable pour définir le montant des gains à l’arrivée (année N)
  • 3ème variable pour définir le nombre d’année d’étalement
 
Le calcul qui s’appliquera à ces variables sera  :
(gain de départ/gain d’arrivée) ^ (1/nombre d’année)) -1  
 
 
 
 
La syntaxe de la formule à appliquer est la suivante :
 
=LAMBDA (D, A, N ; (D/A) ^(1/N)) -1, que nous allons renseigner via le Gestionnaire de Nom afin de nommer notre formule.
 
Dans le détail :
  • D correspond à la première variable qui faudra renseigner
  • A Correspond à la seconde variable qu’il faudra renseigner
  • (D/A) ^(1/N)) -1 : calcul du taux de croissance annuel composé
 
 
 
 

Exemple 3 : Calculer une annuité d’un amortissement

 
Nous avons créé une base d’immobilisation d’une année N.
 
Nous souhaitons calculer l’ensemble des annuités avec les informations suivantes :
  • Années
  • VNC en début d’exercice
  • Annuités
  • Montant des amortissements cumulés
  • VNC en fin d’exercice
 
Le calcul de l’amortissement se base selon plusieurs critères :
  • La valeur du bien
  • La durée de l’amortissement
 
Pour résoudre cette problématique, il va falloir utiliser la formule LAMBDA :
  • 1ère variable : la valeur du bien V
  • 2ème variable : la durée de l’amortissement A
Le calcul qui s’appliquera à ces variables sera :
valeur du bien / durée de l’amortissement
 
 
La syntaxe de la formule à appliquer est la suivante :
 
=LAMBDA (V, A ; V / A)
que nous allons renseigner via le Gestionnaire de Nom afin de nommer notre formule.
 
 
 
 
 
Dans le détail :
  • V correspond à la première variable qui faudra renseigner
  • A correspond à la seconde variable qu’il faudra renseigner
  • V / A : calcul d’une annuité d’amortissement

Conclusion

Office 365 ne cesse d’évoluer. Depuis le 16 mars, 14 nouvelles fonctions sont d’ailleurs accessibles en avant-première aux utilisateurs « Insider ». Nous aurons l’occasion de revenir sur ces formules dans de prochaines newsletters.

N’hésitez donc pas à vous abonner à cette newsletter pour recevoir les articles quand ils seront publiés.

Vous pouvez également consulter nos offres destinées à optimiser et sécuriser vos fichiers Excel ou nos offres de formations pour renforcer vos bases ou automatiser, contrôler et visualiser vos données sous Excel.