C’est la rentrée !
Après une période estivale et un repos bienvenu nous sommes tous à la recherche de bonnes nouvelles !
Après les feux de l’amour, les feux de forêt, allons-nous vivre les feux de Corée ?
Entre Donald TRUMP d’un côté et KIM JONG de l’autre, une chose est sûre, c’est que rien n’est certain !
Essayons de nous concentrer sur les recherches de bonnes nouvelles hexagonales !

On nous a tant promis !

Une montagne en mal d’enfant
Jetait une clameur si haute
Que chacun, au bruit accourant
Crut qu’elle accoucherait sans faute
D’une cité plus grosse que Paris.
Elle accoucha d’une souris.
[1]

 
 
 
 
 
 
 

La réforme du code du travail ?

Devant les clameurs des uns, les exclamations des autres, j’avoue être un peu sceptique, attendons un peu pour voir.

La réforme du RSI ?

On commence par un maquillage habile pour respecter une promesse présidentielle, certes imprudente mais dont on finissait par douter des moyens de mise en œuvre.
Elle sera faite là encore a minima, avec semble-t-il une volonté à peine voilée d’aligner le régime social des indépendants sur celui des salariés, au moment même où tout le monde s’accorde à dire que les conditions futures de collaboration vont changer de façon drastique et que l’entreprenariat individuel va connaître une croissance exponentielle.
Comprenne qui pourra !

La suppression de l’ISF

Mais avec un maintien partiel à travers l’instauration de l’IFI, impôt sur la fortune immobilière.
Il me semble qu’on atteint là le sublime !
Alors même que l’on va augmenter la CSG qui va frapper particulièrement les revenus fonciers,
Alors même qu’aucune baisse des taux d’imposition n’est prévue pour compenser cette augmentation,
Alors même que les seuls biens patrimoniaux qui continueront à être taxés à un impôt sur le patrimoine sont ces mêmes biens immobiliers,
Alors que les loyers sont généralement bloqués par diverses mesures aussi démagogiques qu’inutiles,

Le Président de la République a exprimé le souhait assez étonnant que les propriétaires baissent d’eux-même le loyer de 5 € par mois pour compenser la baisse programmée de l’aide au logement ! On croit rêver, cauchemarder.

Bien sûr le propriétaire encaissant plus de 2500 € de loyer par mois ne va pas être trop impacté.
A-t-on pensé aux nombreux propriétaires qui perçoivent des loyers de l’ordre de 500 € par mois au maximum ? Leur demander de baisser le loyer de 5 € alors que la CSG va augmenter de près de 2 points correspond à une perte de plus de 2.5 % de revenus !

Quant au mécanisme du futur impôt sur la fortune immobilière, le mystère reste très épais.
Va-t-on continuer d’exonérer les biens immobiliers affectés à une activité professionnelle ?
Dans quelles conditions ?
Cette exonération va-t-elle bénéficier aux immeubles détenus à travers une société ? Comment va-t-on définir une société à prépondérance immobilière ? [2]
Quid de l’égalité des contribuables devant les charges de l’impôt ?
Que de questions sans réponses [3]

Que faire ?
Faut-il abandonner tout investissement immobilier ?
Chez EMARGENCE, nous pensons tous le contraire !
Incertitude économique, sociale et structurelle ;
Incertitude sur le niveau des retraites ;
Incertitude sur le maintien d’un haut niveau de protection sociale ;
Certitude sur un très haut niveau d’imposition que ce soit sur les revenus, les flux et le patrimoine ;
Tout concoure à renforcer et à sécuriser ce qui peut encore l’être.
Nous avons développé un haut niveau de compétence sur l’optimisation de la détention de l’immobilier, plus particulièrement sur l’immobilier d’entreprise.

N’hésitez pas à nous consulter, nous avons toujours préféré les actes aux promesses.

[1] Jean de La FONTAINE
[2] Il existe déjà plus de 6 définitions de cette prépondérance immobilière suivant les impôts concernés !
[3] Je me rassure en pensant à Einstein « L‘important est de ne pas cesser de se poser des questions »
Serge ANOUCHIANSerge ANOUCHIAN
Expert-Comptable et Commissaire aux Comptes