Lire la fiche pratique sur la DSN : Nouvelle déclaration des organismes sociaux.

La DSN a tellement fait la une de l’actualité en 2015, nous en avions tellement entendu parler et on s’était tellement préparé que lorsque le gouvernement a repoussé la date de mise en place de la phase 3, obligatoire pour tous les employeurs, nous avons presque été déçus (mise en place initialement prévue au 1er janvier 2016 et repoussée au mois de septembre 2016, avant une généralisation en 2017).
Entre les formations suivies, les notices potassées et l’expérience des collègues gérant des dossiers concernés par la phase 1 (obligatoire depuis la paie d’avril 2015 pour certaines sociétés), toute l’équipe du pôle social d’Emargence était dans les starting blocks. Et nos clients aussi compte tenu des communications qui leur avaient été faites à l’automne.
Du coup la direction a pris la décision de tout de même mettre en place la DSN phase 2 après l’établissement de la paie de janvier 2016 (la DSN phase 2 a été lancée en septembre 2015).
C’est ainsi que, chaque mois, plus de 490 DSN sont déposées par le pôle social d’Emargence. Au 2ème trimestre nous passerons un nouveau portefeuille de plus de 130 clients et avec la phase 3 ce sera l’arrivée de nos clients relevant de la MSA dans ce processus.
Après un trimestre de traitement de ce nouveau mode déclaratif, toute l’équipe est opérationnelle et a pris le « coup de main », les outils de travail ont été adaptés et le rythme des échanges avec les clients ajusté.
C’est d’ailleurs une des raisons majeures qui a incité la direction à appliquer la phase 2 dès la paie de janvier : en démarrant à la date initialement prévue cela permet de prendre ses marques dans le calme, d’échanger avec les clients sur les évolutions induites, de les rassurer lorsque des problèmes de trésorerie se présentent et qu’ils veulent payer en plusieurs fois, de se renseigner sur la gestion des évènements rencontrés. Ainsi lorsque la phase 3 sera obligatoire et que les organismes n’accepteront de traiter les données uniquement reçues via la DSN, clients et collaborateurs du pôle auront déjà l’habitude de manipuler la DSN et le système informatique mis en place en conséquence.
Du point de vue transmission des bordereaux de déclarations sociales, cette évolution est neutre pour les clients puisque nous continuons à leur communiquer les bordereaux URSSAF habituels. Seule la présentation évolue pour les clients payant de façon trimestrielle puisque le montant total est dispatché sur chaque mois.
Le partage au sein de l’équipe, les modifications de paramétrage du logiciel en fonction des situations rencontrées et l’implication de chacun font que cela se passe bien. Nous avons tout de même eu notre lot de surprises, contentements, déconvenues, soulagements.
Les déclarations du 1er trimestre touchent à leur fin et nous sommes contents du travail réalisé. Cette inquiétude que nous pouvions avoir face à cette évolution a disparu.
La phase 3 peut être activée, nous sommes prêts !